Association
des Bibliothécaires
de France

Lettre au nouveau Ministre de la Culture

  mise à jour le 23 octobre 2018

   


Monsieur Franck Riester
Ministre de la Culture
3 rue de Valois
75001 PARIS
Paris, le 17 octobre 2018

 

Monsieur le Ministre,

Au nom de l’Association des bibliothécaires de France (ABF), je vous adresse tout d'abord mes sincères félicitations pour votre nomination en tant que Ministre de la Culture.
Forte de 3 000 adhérents, l'ABF est l'association de tous les bibliothécaires professionnels et bénévoles qui réfléchissent, débattent, se forment et promeuvent le rôle des bibliothèques dans la société. De surcroît, notre association développe des partenariats européens et internationaux autour des questions majeures pour les bibliothèques.

Grâce à 16 000 structures présentes dans toute la France, les bibliothèques comptent parmi les acteurs majeurs de la culture, de l'éducation et du lien social. Au-delà des collections (livres, cd, dvd, jeux vidéo, ressources numériques), les bibliothèques mènent, en phase avec les enjeux de leur territoire, des actions dans des domaines variés, de la programmation de spectacles (contes, concerts...) à la lutte contre l'illettrisme en passant par l'autoformation ou l'accueil d'enfants (accueil des classes ou d’activités périscolaires).

Votre Ministère s’est engagé depuis plus d’un an dans un plan important en faveur des bibliothèques, co-construit avec les bibliothécaires et les élus territoriaux. Le rapport remis par Erik Orsenna mettait en lumière le fait que les bibliothèques sont devenues des “laboratoires pour les politiques culturelles” travaillant en réseau avec les acteurs culturels, éducatifs et sociaux de leur territoire. Ce plan, visant à ouvrir plus et mieux les bibliothèques mais surtout à les accompagner davantage vers un ancrage local, la mise en réseau et les partenariats grâce aux Contrats Territoires Lecture, commence à peine à porter ses fruits. Les bibliothécaires sont par ailleurs prêts à développer leur rôle dans la politique d’inclusion numérique et dans la lutte contre les infox.

Cependant l’ABF s’inquiète face aux réductions importantes des services proposés en bibliothèques (réduction des horaires, suppression des services aux écoles, limitations de l’action culturelle) voire les menaces sérieuses de fermeture d’équipement en lien avec les difficultés financières de certaines collectivités locales.

En conséquence, la poursuite d’un plan Bibliothèque, même si des compléments sont nécessaires, et le maintien d’un engagement financier significatif de la part de l’Etat sont fondamentaux pour s’assurer de la pleine réussite des actions déjà mises en oeuvre et de l’implication des bibliothèques dans les politiques culturelles locales.

C’est pourquoi nous sollicitons un rendez-vous pour vous entretenir du plan Bibliothèque, de son adaptation, et des différents sujets d’actualités (réforme du droit d’auteur au niveau européen, application du traité de Marrakech, évolution du prêt de livres numériques,...) ainsi que de la pertinence d’une loi sur les bibliothèques.

Nous vous remercions de votre attention et nous nous tenons donc à votre disposition ou à celle de votre équipe pour échanger sur cet outil formidable que sont les bibliothèques.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma très haute considération.

Le président,
Xavier GALAUP

Télécharger la lettre