Logo de l'ABF

Association
des Bibliothécaires
de France

Remise du prix Facile à Lire 2019


Mise à jour le 15 November 2019
   

 

 

 

 

 

Ramener une personne à la lecture, c'est déjà une victoire

 

Vendredi 20 septembre a eu lieu la remise des prix Facile à lire 2019 à l'espace culturel le Roudour, à Saint-Martin des champs

Cette cérémonie, organisée par Livre et Lecture en Bretagne, a permis de mettre en valeur l'ensemble des initiatives associées aux Espaces Faciles à lire en Bretagne.

Développé dans une quarantaine de lieux en Bretagne (médiathèques, maisons d'arrêt, service sociaux) le concept du Facile à Lire vise à favoriser l'accès au livre et à la lecture pour les publics en situation de handicap ou d'exclusion sociale, avec des lieux aménagés, un offre documentaire adaptée et des médiations dédiées.

Catherine Saint James, présidente de Livre et Lecture en Bretagne a souligné dans son discours d'introduction la participation de 37 communes au prix Facile à Lire 2019 inauguré au mois de mars. Cela recouvre dans chaque cas un investissement fort des professionnels auprès du public associant des partenaires locaux pour aboutir à plus de 30 rencontres organisées sur l'année par Livre et Lecture en Bretagne, non seulement dans des médiathèques mais aussi dans d'autres structures.

La remise des prix s'est ensuite déroulée sous une forme théâtralisée menée par l'équipe du Théâtre de la Corniche installée à Saint-Martin des champs. Alain Diverrès, comédien, accompagné sur scène d'un pianiste, a pu ainsi lire des extraits des huit ouvrages sélectionnés pour le prix auteur :

  • Parade, les éléphants peints de Jaipur, texte de Carole Saturno, photos de Charles Fréger, Les Grandes Personnes, 2017.
  • Steven Spielberg, filmer avec des yeux d’enfant, Vincent Baticle et Yoann Bomal, Editions à dos d’âne, 2018.
  • L’invitation, Evelyne Simar, Weyrich éditions, 2017.
  • Mon père, ma mère et Sheila, Eric Romand, Stock, 2017.
  • Leur séparation, Sophie Lemp, Editions Allary, 2017.
  • Birthday girl, H. Murakami, illustrations de Kat Menschik, traduction d’Hélène Morita, Editions Belfond, 2017.
  • Journal d’un enfant de lune, Joris Chamblain, illustrations d’Anne-Lise Nalin, Kennes éditions, 2017.
  • Petits portraits de très grandes personnes, Barbara Constantine, Calmann-Lévy, 2017.

Avec justesse, dans les choix d'extraits tout comme dans le ton et la scénographie, il a permis à chacun d'entrevoir les trésors sensibles, à la fois forts et délicats, inscrits aux creux des pages lues. Mais la forme théâtralisée a également permis aux lecteurs du prix facile à Lire de s'exprimer. Sur scène, avec leurs mots, dans le fil des textes présentés, ils ont pu dire comment leurs vies avaient été transformées par les découvertes réalisées avec le facile à lire. L'émotion était vive lors de ces témoignages qui disaient la joie d'avoir partagé une expérience inespérée de lecture, indissociable d'un travail de lien social et humain, mené par les bibliothécaires et leurs partenaires. La dimension théâtrale offrait suffisamment d'espace et de proximité pour faire jouer ensemble la force littéraire des textes, la sensibilité des lecteurs et l'intérêt humain du Facile à Lire.

Le lauréat 2019 du prix Facile à Lire auteur est Journal d'un enfant de Lune. Mais comme les participants l'ont dit, ce prix décerné s'adressait aussi à toutes les personnes impliquées, car ramener une personne à la lecture, c'est toujours une victoire. Pour le prix bibliothèques, ce sont les médiathèques de Landerneau (29) et celle de Broons (22) qui ont été récompensées, tant pour leur démarche exemplaire autour du « facile à lire » que pour leur implication dans le prix.

Retour en images :

Nous contacter / Nous suivre